Les troubles anxieux, c’est quoi ?

Quels sont les critères qui permettent d’apposer un diagnostic de trouble anxieux sur vos symptômes ?

Phobie spécifique

C’est une peur intense à propos d’un objet ou d’une situation spécifique (par exemple les insectes, l’avion, l’ascenseur…). La confrontation a cet objet ou cette situation provoque toujours ou presque une peur immédiate. La personne met toujours en place ou presque un évitement (fuir en courant par exemple) lorsqu’elle est confrontée à la situation. La peur est totalement disproportionnée par rapport au danger réel engendré par l’objet ou la situation (par rapport au contexte culturel). La peur est présente dans la situation depuis au moins 6 mois. Cette peur est devenue handicapante au niveau social, professionnel ou autre. Elle provoque une souffrance quotidienne pour la personne.

Phobie sociale

Peur intense d’une situation sociale durant laquelle le sujet est exposé à l’observation d’autrui. Par exemple, les interactions sociales (avoir une conversation, rencontrer un inconnu), être observé (en train de manger ou boire…) et des situations dites “de performance” (faire un discours…). La personne craint d’agir ou de montrer des symptômes d’anxiété d’une façon qui sera jugée négativement (par exemple humiliante ou embarrassante). Les situations provoquent presque toujours une peur intense. Les situations sociales sont donc activement évitées. La peur est disproportionnée par rapport à la menace réelle. Elle est présente dans les situations rencontrées depuis au moins 6 mois. Elle devient handicapante dans la vie quotidienne, dans plusieurs domaines.

Trouble panique

Attaques de panique récurrentes et inattendues. Une montée brusque de crainte intense ou de malaise intense qui atteint son maximal en quelques minutes, avec la survenue de plusieurs symptômes (par exemple palpitations, transpiration, sensation de souffle coupé, d’étranglement, douleur thoracique, nausée…). Au moins une des attaques a été suivie par une période d’un mois ou plus d’une crainte persistante d’avoir d’autres attaques de panique (ou leurs conséquences) ou d’un changement de comportement inadapté en relation avec ces attaques (mise en place d’évitement de situations).

Agoraphobie

Peur ou anxiété marquées pour deux (ou plus) situations sociales telles que l’utilisation des transports en commun, être dans un endroit ouvert (parking, marchés…), un endroit clos (magasin, théâtre…), être dans une file d’attente ou dans une foule, être seul à l’extérieur de son domicile. La personne craint ou évite ces situations parce qu’elle pense qu’il pourrait être difficile de s’en échapper ou de trouver du secours en cas de survenue de symptômes de panique ou d’autres symptômes embarrassants (par exemple peur de tomber, peur d’une incontinence…). Les situations provoquent toujours ou presque une anxiété intense et sont activement évitées ou nécessitent la présence d’un accompagnant. La peur est disproportionnée par rapport au danger réel de la situation. Elle est présente dans ces situations depuis au moins 6 mois. La peur est handicapante au quotidien dans divers domaines.

Trouble panique et Agoraphobie sont souvent liés mais restent indépendants, ils ne sont pas toujours présents par pair chez une même personne.

Anxiété Généralisée

Anxiété et soucis excessifs (attente avec appréhension) survenant la plupart du temps durant au moins 6 mois concernant un certain nombre d’événements ou d’activités (le travail, les performances scolaires…). La personne a du mal à contrôler cette préoccupation. L’anxiété et le soucis sont associés aux symptômes suivants : agitation, fatigabilité, difficultés de concentrations, irritabilité, tension musculaire, perturbation du sommeil. Les symptômes deviennent handicapants au quotidien dans divers domaines. Pour schématiser, ce sont les personnes qui s’inquiètent toujours de tout et rien et qui ne sont jamais sereines, qui ne lâchent jamais prise.


D’après le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, 5ème édition

Si vous rencontrez ces symptômes ou que vous ressentez le besoin de parler, n’hésitez-pas à me contacter pour prendre rendez-vous (tarifs par mail ou téléphone).

Rédigé par Mickaël PETRAZOLLER, Psychologue Clinicien, Psychothérapeute, à Haguenau.
Source : American Psychiatric Association. (2013). DSM-5 Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux. Traduction française coordonnée par M.-A. Crocq et J.D. Guelfi, dirigée par P. Boyer, M.-A. Crocq, J.D. Guelfi, C. Pull, M.-C. Pull-Erpelding. Issy-les-Moulineaux : Elsevier Masson.