Comment fonctionne le sommeil ?

Processus en jeu dans le sommeil

Le processus circadien

Il est en interaction avec la courbe de température de notre corps. Comme vous le savez peut-être, beaucoup de nos processus biologiques sont couplés avec le rythme veille-sommeil. La température corporelle en est un exemple. Chez une personne qui dort de façon adaptée (entre 23h et 7h environ), le minimum de température se situe à 4h du matin, le maximum à 18h. Or, plus la température est élevée, moins on a envie de dormir. Entre 4h du matin et 18h, la température ne fait qu’augmenter pour que notre corps soit opérationnel pour sa journée de travail. A l’inverse, à partir de 18h, on sent la fatigue monter de plus en plus car la température corporelle chute. Chez une personne qui se couche tôt et se lève tôt, la courbe est décalée vers la gauche. Chez une personne qui se couche tard et se lève tard, la courbe est décalée vers la droite.

Le processus homéostasique

C’est la réponse à un manque (alternance entre la création d’un manque et la réponse à ce manque). Le sommeil répond au même principe que la faim. Le matin, on mange. Puis les heures passent et la balance glucidique est de plus en plus déséquilibrée, ce qui crée une sensation de faim. Dans le sommeil c’est pareil. Quand on est debout, on construit ce qu’on appelle “une dette de sommeil”. En dormant, on rembourse cette dette. L’activité physique contribue beaucoup à l’augmentation de cette dette, elle crée la fatigue. Dormir de façon adaptée, c’est avoir un équilibre homéostasique proche de la perfection. C’est ne pas être fatigué en journée et l’être le soir au coucher (permettant un endormissement rapide). En thérapie, on va chercher cet équilibre homéostasique pour vous permettre d’avoir un sommeil satisfaisant et favoriser votre bien-être quotidien.

Hormones

La Mélatonine

Sans entrer dans les détails du fonctionnement biologique, qui est bien plus complexe que les mots ci-dessous, je vais vous décrire son action de façon schématique. C’est une hormone qui réagit à la lumière. Elle est très sensible à la lumière bleue et n’est sécrétée que lorsqu’il n’y en a plus dans le champ de vision. Or, c’est l’hormone qui est responsable de notre endormissement. C’est pour cette raison qu’en pleine journée, il nous est difficile de dormir puisque nos yeux sont en contact avec le ciel qui est… bleu. C’est aussi pour cette raison qu’il est plus difficile de s’endormir le soir devant un ordinateur ou un téléphone portable alors que l’heure tourne. En thérapie, on ne va pas avoir d’action directe sur l’hormone mais on va mettre en place des choses de la vie quotidienne pour faciliter son effet naturel. La Mélatonine est une hormone que l’on peut acheter en pharmacie ou parapharmacie avec ou sans ordonnance. Elle est moins dosée que celle présente naturellement dans votre corps mais elle peut vous aider à faciliter l’endormissement.

Le Cortisol

Contrairement à la Mélatonine, le Cortisol a pour effet de vous réveiller le matin. En réalité, ce n’est pas lui qui vous réveille mais c’est lui qui commande les autres hormones responsables de votre éveil. C’est le chef d’orchestre du corps jusqu’à ce que vous ouvriez les yeux le matin. Lui aussi a besoin d’être chouchouté pour fonctionner correctement. Pour un réveil en meilleure forme chaque jour, il a besoin de régularité. Il faut donc se lever au moins 5 jours sur 7 à la même heure pour être dans de bonnes conditions. On a tendance à penser que rattraper les heures de sommeil perdues la nuit d’avant est bénéfique mais en fait non. Les heures de sommeil ne se rattrapent pas en une nuit et vous perdrez du temps à dormir inutilement alors que vous auriez pu faire des activités plaisantes. Levez-vous tous les jours à la même heure et vous verrez que vous serez en bien meilleure forme très rapidement.


Pour plus d’informations, n’hésitez-pas à me contacter pour prendre rendez-vous à mon cabinet (tarifs par téléphone ou mail).

Rédigé par Mickaël PETRAZOLLER, Psychologue Clinicien, Psychothérapeute, à Haguenau.